En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Judith Urban : Ostéopathe pour
animaux près de Massy

Judith Urban,ostéopathe animalier DOA, diplômée du NIAO (National Institute of Animal Osteopathy), formation en 5 ans.

Consultations à domicile pour chevaux,  chienschatsbovins, et NACs en région parisienne (Paris, Massy, Orly, Antony, Plaisir...).

 
L'ostéopathie, c'est quoi?
 
L’ostéopathie se définit en tant que méthode thérapeutique manuelle qui s’emploie à déterminer et traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps. Toute perte de mobilité des articulations, muscles, ligaments ou viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé.
 
L’ostéopathie est une médecine préventive et curative, créée initialement par le Dr Andrew T. Still en 1892, qui s’intéressait alors uniquement à l’axe vertébral. Il établit qu’un blocage articulaire entre deux vertèbres perturbe le tronc nerveux qui émerge de la moelle épinière à cet endroit, cette perturbation se propage jusqu’aux organes innervés par le nerf lésé. Still crée alors une cartographie stricte qui détermine que si tel étage vertébral est restreint dans sa mobilité, tel organe subira une défaillance du fait d’une mauvaise innervation et vascularisation.
 
Depuis ce premier pas vers une compréhension différente de l’organisme vivant et des troubles engendrés par une perte de mobilité, le concept ostéopathique s’est largement étoffé et s’est rapidement intéressé aux autres structures du corps, ne se limitant plus aux blocages purement vertébraux. La vertèbre n’est plus la seule source d’où découlent d’autres perturbations organiques ; n’importe quel tissu (muscle, tendon, ligament, organe…) peut être identifié comme « lésion primaire », en déficit de mobilité, qui va entrainer la cascade de troubles compensatoires souvent responsables de douleurs, d'une baisse de la qualité de vie, et à terme d'une altération de la santé avec l'apparition de pathologies diverses.
 
Ainsi, les élèves d’Andrew T. Still ont exploré d’autres pistes et ont développé les concepts et techniques d’ostéopathie crânienne, viscérale, tissulaire, etc.
 
Toutes ces possibilités d’application de l’ostéopathie expliquent la diversité des techniques rencontrées sur le terrain, puisque chaque ostéopathe possède sa propre sensibilité et va préférer utiliser telle ou telle technique. Plusieurs techniques différentes peuvent aboutir au même résultat ; chaque ostéopathe utilisera donc la technique avec laquelle il est le plus à l’aise et va s’adapter à chaque animal qui possède lui aussi ses « techniques préférées ». L’ostéopathe doit pouvoir cerner l’animal, sa sensibilité et utiliser la technique la plus adéquate à sa lésion ostéopathique, son caractère, son âge et la zone à traiter.
 
C’est en 1971 que les techniques ostéopathiques sont transposées et appliquées aux chevaux par le Dr vétérinaire Dominique Giniaux. La pratique de l’ostéopathie pour les animaux s’est depuis grandement démocratisée et développée, en s’appliquant également aux chiens, chats, bovins et même aux NACs.